Investir son argent en toute solidarité

label-finansol-gris.pngVous avez un bas-de-laine ? Des économies ? Un PEL qui ne vous sert à rien tant la perspective d'un achat prochain à Paris vous fait rire nerveusement ? Suivez-moi, je vous dis quoi faire de votre argent pour qu'il serve vraiment à quelque chose. Après, il ne s'agit là que de mon avis et mon expérience, mais il se trouve que c'est la semaine de la finance solidaire du 9 au 16 novembre 2012 c'était donc l'occasion rêvée d'en parler.

Babyloan, aider des micro-entrepreneurs

C'est sûrement l'investissement solidaire le moins coûteux, mais il ne rapporte rien. Si ce n'est la satisfaction d'aider quelqu'un, quelque part. 50 € suffisent à remplir votre tirelire et à participer aux financements de projets au Togo, au Vietnam, au Pérou... même en France. Vous choisissez la zone géographique ou sélectionnez le projet selon des critères (est-il porté par un homme ou par une femme ?) et décidez de la somme à lui prêter. Babyloan se rémunère sur cette transaction à laquelle il faut ajouter 2 euros ou plus.

Quelques mois plus tard vous récupérez l'argent et pouvez à nouveau le prêter à un projet.

Pour l'instant, en 2 ans et des poussières j'ai prêté à 5 projets, dont un en cours de remboursement :

Des terres agricoles pour manger avec Terres de liens

Vous souhaitez soutenir l'installation de jeunes agriculteurs bio ? Alors souscrivez à Terre de liens, qui achètent des terres agricoles pour les soustraire à l'expansion urbaine et y installe des agriculteurs qui n'auraient pas les moyens de louer ou d'acheter des terres sans cette aide.

Pour être plus précis, les parts s'achètent auprès de la Foncière Terre de liens ; vous pouvez même demander à ce que votre argent profite à une région en particulier. J'ai coché "Île-de-France".

La transition énergétique se fera avec Énergie partagée

Pour soutenir les énergies renouvelables en France, vous pouvez devenir client Enercoop. Mais pour soutenir la production des énergies renouvelables, c'est àÉnergie partagée qu'il faut souscrire. Vous permettrez ainsi à des toits photovoltaïques, des fermes éoliennes ou de chaufferies biomasse de voir le jour.

Investir dans des projets sociaux et solidaires grâce à Garrigue

En devenant actionnaire de Garrigue, vous permettez l'apport au capital d'entreprises solidaires, dans les domaines du bio, de la solidarité internationale, l'insertion par l'activité économique ou les éco-activités.

Commentaires

1. Le lundi 12 novembre 2012, 12:02 par Tristram

Je rajouterai pour les frileux qui veulent un placement où on est sur du rendement : un compte à terme La Nef (http://www.lanef.com/epargner/produ...)
Et pour ceux qui sont très motivés avec du temps à consacrer, les Cigales pour aller de paire avec Garrigue (http://www.cigales.asso.fr/)

2. Le mardi 13 novembre 2012, 11:52 par Yann Louvel

Je préciserai que tout ne se vaut pas dans la finance solidaire. Mieux vaut privilégier l'investissement solidaire direct dans les organismes mentionnés ci-dessus que les fonds de partage dont le contenu laisse à désirer niveau responsabilité... Plus d'infos dans le guide "Environnement : comment choisir mon épargne?" des Amis de la Terre ici : http://financeresponsable.org/pdf/G...