Vers un débat politique toujours moins apaisé

(Trop long pour Twitter, billet rapide.)

Nous vivons actuellement une jonction entre le PS et l'UMP sur les programmes économiques, voire sociaux. Après les discours de Valls devant le Medef, les positions de Macron sur le droit du travail (même si on n'est pas sûr) et les déclarations de Rebsamen sur le contrôle des chômeurs (sans stigmatisation, naturellement), que peut dire l'UMP pour se démarquer du PS ?

puteaux-cartables.jpg

C'est bien simple, la droite, l'UMP, ne peut plus faire la différence que sur le "sociétal", c'est-à-dire le mariage pour tous, les droits des femmes, le "djendeur", dans une course à l’échalote sans fin avec le Front national.

A l'image de la communication du Parti républicain aux États-Unis, où Démocrates et "Grand Old Party" partagent quasiment 100 % du programme économique, attendons-nous à une hystérisation toujours plus croissante et crispante du débat sur les sujets de valeurs. A tel point que nous finirons peut-être par regretter le côté bon enfant de Christine Boutin et La Manif pour tous... Les cadenassages d'écoles dans une quinzaine de communes aujourd'hui, premier mercredi de l'année scolaire, nous donne une idée de l'absence totale de vergogne d'une partie de la classe politique (si on avait encore des doutes).

La volte-face de l'UMP, désormais contre l'enseignement de l'égalité filles-garçons dans les classes, après avoir proposé quasiment la même chose que les ABCD de l'égalité, montre bien une volonté, consciente ou non, de se démarquer sur ces sujets.

Commentaires

1. Le mercredi 3 septembre 2014, 22:54 par internaciulo

> A l'image de la communication du Parti républicain aux États-Unis, où Démocrates et "Grand Old Party" partagent quasiment 100 % du programme économique

C'est pire que ça en réalité. Je suis Paul Krugman et Noam Chomsky et ils montrent de façon convaincante que là où les USA avaient auparavant un parti unique avec deux fractions qui se désignent comme démocrates et républicains, on a aujourd'hui plus qu'une seule fraction "démocrates" qui rassemble ceux qu'on appelait autrefois les républicains modérés, les "républicains" étant juste complètement sortis du spectre du raisonnable.

Voir par exemple
http://krugman.blogs.nytimes.com/20...
https://www.youtube.com/watch?v=lcb...

Donc comme en France on copie les erreurs des américains avec 10-20 ans de retard (sans avoir le pragmatisme pour les corriger ensuite), ne pas sous-estimer la possibilité qu'une surenchère de bêtise umpiste pourrait venir sur le plan économique également.