Les larmes et la nausée #CharlieHebdo

Plus de 10 morts lors d'une attaque de la rédaction de Charlie Hebdo à l'arme à feu. L'horreur absolue.

jesuischarlie.jpg

Les larmes face à un tel carnage, aux morts, aux blessés. Les larmes pour la liberté de la presse attaquée, pour la liberté de critiquer, pour la laïcité, la démocratie.

charlie.jpgimages.jpg

La nausée face aux récupérations, aux conséquences sécuritaires et politiques d'un tel acte barbare. La nausée face aux idiots utiles de tous les fascismes.

Commentaires

1. Le jeudi 8 janvier 2015, 01:27 par Raphaël Zacharie de IZARRA

LES MOQUEURS DE L'ISLAM QUI JOUENT AVEC LE FEU

Liberté d'expression attaquée à "CHARLIE HEBDO" bêlent en choeur les moutons de France ? Aujourd'hui la liberté n'est admise que lorsqu'il s'agit de se moquer des religions, de ridiculiser les croyants, de ringardiser la famille.

Dés lors que l'on critique le mariage homosexuel on est poursuivi en justice pour "homophobie". Et si l'on ose se moquer des Juifs, hop on passe pour un méchant antisémite !

La liberté d'expression ne vaut que si elle va dans le sens de l'athéisme, de la promotion de l'homosexualité ou de la défense des hérésies morales et pratiques contre-nature.

En dépit des divers appels à la solidarité envers "CHARLIE HEBDO", je ne suis nullement solidaire. Je refuse de me faire embrigader par les gauchistes exacerbant la fibre émotive du populo.

Je ne veux pas me montrer cynique mais lorsqu’on excite l’aiguillon de l’adversaire, il ne faut pas s’étonner de recevoir un beau jour son venin en pleine face.

Je ne suis solidaire ni des assassins ni de leurs victimes qui, reconnaissons-le, dans le contexte actuel de tensions communautaires avaient bien dangereusement joué avec le feu.

Et puis lorsqu'un état au nom du culte enflammé de la laïcité légalise le mariage entre des gens de même sexe, n’est-ce pas un signe de sa profonde décadence ? Une manière pour ces fanatiques de la laïcité de prêter le flanc aux fanatiques du camp adverse.

La liberté d'expression devrait-elle être à sens unique, celui des chantres de la décadence et de l'athéisme ?

Les charitables humanistes si prompts à défendre la liberté d'expression des moqueurs de l'Islam et de la chrétienté sont les mêmes qui souhaitent la museler à l'égard des honnêtes gens qui respectent et promeuvent ces religions...

Dés lors que cette liberté d'expression est exercée par les citoyens comme moi, taxés de fascistes sous prétexte qu'ils défendent les valeurs de leur religion, ces mêmes "progressistes" veulent la leur interdire !

Moi je prône non seulement ma liberté d'exprimer ma neutralité dans cette affaire mais également mon respect de l'Islam et de la chrétienté.

Je ne serai pas la marionnette des médias et de ce gouvernement désignant au peuple la cible à abattre. Je me désolidarise totalement et définitivement de la France dans cette histoire.

Vous tous qui avez voulu la guerre avec vos plus chers ennemis, vous l'avez. Maintenant comptez vos morts.

Vive l'Islam et vive la chrétienté !

Raphaël Zacharie de IZARRA

2. Le jeudi 8 janvier 2015, 15:08 par politeeks

Monsieur Raphael la dessus, réveillez vous un peu : le droit au blasphème existe en France ! et oui, on a le droit de dire que telle ou telle religion, et ses idoles ou livres sont des mythes construits sur des histoires à dormir debout, et que non, les religions ne sont pas les inventeurs de la morale par exemple. Et de dire aussi que le vision de ce qui est contre-nature par des religieux : on s'en fout et on vous emmerde, votre loi naturelle n'est pas le DROIT.

Si ça vous donne des ulcères , vous avez un bon système de santé à votre disposition.

Voyez-vous si au contraire de certains régimes d'inspiration religieuse , vous avez LE DROIT de vous exprimer et même de nous insulter. Ce droit à été conquis de haute lutte entre 1789 et 1794 en expliquant à nos religieux ici qu'on allait séparer le pouvoir spirituel du temporel. Cela a demandé d'en raccourcir quelques un, après les avoir trimbalé dans des charrettes dans les faubourg de Paris. Et en 1905 nous avons séparé les cultes de l'état, et donc l'Eglise . C'est comme ça, et si vous n'êtes pas content vous pouvez proposer qu'on instaure un autre régime, mais ayez le courage de le réclamer précisément devant les électeurs par exemple.

Et oui, il existe des islamo-fascistes : Ils sont totalitaires car veulent imposer à TOUS leur vision du monde, et tuent ceux qui ne sont pas d'accord, y compris les gens dans la même religion ou leurs propres voisins de palier: femmes et enfants. Ca se passe comme ça en Afrique, en Irak et Syrie. Cela a un nom, c'est une conception fasciste de la société et ici inspirée d'un livre religieux. C'est la triste vérité. Et non vous ne pouvez pas excuser cette horreur ni celle d'hier.