Yet Another Blog Politique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 10 avril 2014

Accord Syntec : savoir déconnecter

La presse anglo-saxonne commence à se moquer de la France qui refuserait les mails pros après 18h. Par exemple cet article goguenard du Guardian (plus un billet d'humeur qu'un réel article d'ailleurs) où la journaliste imagine la France entière quittant le bureau à 17h pour se prélasser en terrasse : When the French clock off at 6pm, they really mean it

Well, sort of. Après noticing that the ability of bosses to invade their employees' home lives via smartphone at any heure of the day or night was enabling real work hours to extend further and further beyond the 35-hour week the country famously introduced in 1999, workers' unions have been fighting back. Now employers' federations and unions have signed a new, legally binding labour agreement that will require staff to switch off their phones after 6pm.

Outre que les clichés sur les 35 heures sont souvent faux, c'est tout de même une bonne nouvelle que d'éviter de bosser 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, la disponibilité permanente étant un gros facteur de burn out pour une augmentation de productivité faible voire nulle.

Ajoutons à ça que pour l'instant, cet accord est limité au Syntec et qu'il se contente de "garantir le respect des durées minimales de repos imposées par la réglementation française et européenne sur la charge de travail et les temps de repos minimaux." (Source : Les Échos) On est loin de la dolce vita, terme que la journaliste du Guardian croit que nous utilisons tous les jours.

Par ailleurs, on moque la France mais l'exemple vient de l'Est, d'un pays qui vient récemment d'adopter un salaire minimum...

Certaines entreprises vont même déjà plus loin. En Allemagne, chez Volkswagen par exemple, un millier de salariés bénéficient, depuis 2011, d'une trêve quotidienne de réception de leurs e-mails sur leur BlackBerry. Concrètement, les serveurs informatiques d'envoi des e-mails sont mis en veille de 18h15 jusqu'à 7 heures du matin. Un dispositif qui rencontre un certain succès auprès des employés mais aucune réelle mesure des conséquences sur la productivité n'a encore été publiée.

Vive le modèle allemand ! ;-)


Sur l'urgence et l'obligation maladive du temps réel, j'avais déjà écrit : TTU : ralentir

mercredi 9 avril 2014

En attendant Game of Thrones, Le Cycle de Lyonesse

Vous en avez marre d'attendre le prochain tome du Trône de fer, The Winds of Winter ? George RR Martin vous fait languir à écrire un livre quand Guillaume Musso en dicte cinq ? J'ai un palliatif à vous proposer : Le Cycle de Lyonesse, de Jack Vance, l'un des inspirateurs revendiqués de l'inventeur de Westeros.

Lire la suite...

jeudi 27 mars 2014

9,82 %, 5567 fois merci

5567-mercis.jpg Dimanche dernier, ce sont 5567 électeurs du 13e arrondissement qui ont voté pour la liste EELV, menée par Yves Contassot et Marie Atallah. Ces votes nous ont permis d'être la troisième force politique de l'arrondissement avec 9,82 % des voix, soit 3 points de plus et 2000 voix de plus qu'en 2008. Un des signes de la bonne santé des listes écolos à Paris et plus généralement en France (Grenoble, Nantes, Lille, Poitiers, Angoulême, Montreuil, Rennes, Tours... - j'en oublie).

Je l'ai déjà écrit sur les supports du groupe local (Twitter et Facebook) et on l'a même collé sur les panneaux officiels, mais je tiens à remercier ces électeurs, dont les quelques uns que j'ai croisés au hasard des distributions et porte-à-porte. Je les remercie avec d'autant plus de plaisir qu'en tant que 3e de liste c'est grâce à eux si je suis aujourd'hui en position éligible sur la liste de second tour. :-)

Lire la suite...

mardi 4 mars 2014

Les Atelières abandonnent et les Verts européens défendent les loutres

On ne poste pas que du léger ni de l'anecdotique sur Facebook, je vous livre deux statuts ou partage récents. Le premier sur le projet des Lejaby, la SCIC des Atelières, qui risque d'échouer purement et simplement. Le deuxième sur une affiche des Verts européens pour les élections européennes du 25 mai prochain sur la défense de l'habitat naturel des loutres.

Lire la suite...

mardi 18 février 2014

Le monde entier laisse tomber la voiture. Paris aussi

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on l'a échappé belle. Si l'on en croit ce plan sorti dans un numéro de Paris Match de 1967, Paris aurait pu être recouverte de voies rapides, pourquoi pas sur pilotis, parfois en souterrain mais la plupart du temps à l'air libre, quitte à détruire des milliers de logements et à recouvrir le canal Saint-Martin et obérer pour longtemps toute qualité de vie dans des pans entiers de la ville. Le plan est détaillé sur Wikipédia mais la carte ci-dessous est déjà assez éloquente.

Plan_Pompidou_pour_Paris.jpg
cliquez sur l'image pour la voir plus grande

Lire la suite...

vendredi 7 février 2014

Enseigner l'entrepreunariat : et pourquoi pas ?

Geneviève Fioraso a provoqué l'ire des militants de la vraie gauche sur les réseaux sociaux. Des réactions outrées tellement classique contre le méchant capital que je me demande si ces militants ont lu plus loin que le titre, très réducteur, des Échos ou du Lab Europe 1.

Lire la suite...

vendredi 24 janvier 2014

Aimée Millot la "petite bergère d'Ivry"

C'est une petite place, une placette. Elle n'aurait pas de nom qu'on n'y ferait pas attention tant elle n'est que le résultat du croisement des rues Corvisart et Croulebarbe, à côté du Square Le Gall. C'est la Place de la Bergère-d'Ivry, nommée ainsi en 2002 pour rendre hommage à une certaine Aimée MIllot, passée à la postérité après le meurtre dont elle a été victime[1], à une époque où le 13e arrondissement voyait encore couler la Bièvre et comportait beaucoup moins de tours qu'aujourd'hui.

D'après la fiche Wikipedia, très bien renseignée, elle a été tuée par dépit amoureux, le fameux "drame passionnel" qu'on aime bien sortir quand les hommes tuent les femmes parce qu'elles les quittent. Honoré Ullbach, le meurtrier et amoureux éconduit, fut ensuite condamné à mort.

BERGERE_D_IVRY.jpg

L'affaire fit grand bruit à l'époque et aurait inspiré à Victor Hugo Le dernier jour d'un condamné. L'auteur cite cette histoire dans Les misérables. Wikipedia :

Cet assassinat fit sensation dans tout Paris et fut l'objet d'une chanson, intitulée Complainte sur l'assassinat de la jeune bergère d'Ivry, qui fut publiée à Paris par l'imprimerie de L.-E. Herhan et qu'on peut entendre en générique du film de Jean Faurez, Histoires extraordinaires, tourné en 1949.

Cette affaire criminelle fit l'objet d'un drame en 5 actes La bergère d'Ivry, par Eugène Grangé, publié en 1870 chez C. Levy. Il avait été auparavant représenté au théâtre de l’Ambigu-Comique à Paris le 30 juin 1866.

L'histoire est joliment racontée par Bernard Vassor à qui j'emprunte l'illustration plus haut.

C'est à ma connaissance le seul nom de lieu en France à rendre hommage à une femme morte sous les coups d'un homme, à une victime de féminicide. Vous en connaissez un autre ?

Note

[1] Une postérité dont elle se serait sûrement passée.

mardi 21 janvier 2014

Améliorons la Place d'Italie #mun75013

Les habitants du 13e connaissent bien la Place d'Italie. Peu accueillante pour les piétons, dangereuse en vélo, pas pratique en bus, avec un parc inaccessible en son centre, elle mérite d'être améliorée.

Lire la suite...

- page 1 de 21