vendredi 6 mars 2015

Droits des femmes, beaucoup de chemin parcouru, encore beaucoup de route #8mars

Logo-8-mars_243964.jpgUn petit article de blog sur un combat de femmes ouvrières dans l'Hérault, les fileuses de soie de Ganges (De la chrysalide à la reconnaissance : Journée des droits de la femme, écrit en mars 2014), m'a ému. Il m'a ému par ce que cette histoire de combat social d'ouvrières révèle du partage universel parmi les hommes de toutes conditions de l'oppression des femmes.

Lire la suite...

jeudi 19 février 2015

Pétition européenne pour légaliser le cannabis #WeedLikeToTalk

Cela avait valu à Cécile Duflot d'inaugurer les "couacs" ministériels en 2012 (mais si, souvenez-vous : Oui, le cannabis est un sujet important), et le sujet n'est guère revenu sur le devant de la scène, du moins en France.

Pas aux États-Unis où le Colorado, avec le Whashington, a légalisé et réglementé le commerce du cannabis. L'État des Rocheuses se retrouve avec un surplus de taxes de 30 millions de dollars (enfin, surplus, façon de parler, c'est uniquement dû à une législation locale anti-taxe, en fait). Rolling Stones en avait parlé et c'est Libération qui l'avait relayé en français.

weedliketotalk.jpgEn Europe, un collectif, appelé "Weed like to talk" (jeu de mot : weed = herbe, pour la phrase "on aimerait en parler") a lancé une pétition pour récolter un million de signatures et porter le sujet au niveau européen. Les noms ne sont pas donnés sur le site ni la page contact, mais sur la page officiel de la pétition, on a les noms de Pierre Balas et Bendix Fesefeldt, deux étudiants de Sciences Po Paris. Je vous laisse mener votre enquête.

J'ai signé, je vous invite à faire de même, c'est par ici : Weed like to talk, proposition d'initiative citoyenne pour légaliser le cannabis (munissez d'un passeport ou d'une carte d'identité).

Pour suivre le recueil de signatures pays par pays, c'est sur cette page. Plus de 171 800 signatures à l'heure où j'écris ces lignes, seule la Pologne a atteint le seuil de soutiens minimum, avec 56000 signatures.

jeudi 8 janvier 2015

C'est eux contre nous #JeSuisCharlie

J'ai toujours été ennuyé par l'argument qui dit "ces terroristes, ces assassins, ce ne sont pas des musulmans, l'islam est une religion de paix". Déjà, cela veut-il dire que si l'islam appelait au meurtre il faudrait l'accepter et faire avec ? Ensuite, l'islam, comme toutes les religions, charrie son lot d'interprétations obscurantistes et belliqueuses, totalitaires et réactionnaires. Je m'en étais déjà ouvert sur ce blog au sujet de Daech.

Au nom du Christ, l'Europe a connu l'Inquisition, les guerres de religion entre catholiques et protestants, est partie faire la guerre en plusieurs croisades sanglantes, tuant y compris d'autres chrétiens à Constantinople. Pourtant on peut aussi écouter Saint François d'Assises, comme on peut écouter Marcel Lefebvre ou Ludovine de la Rochère ou l'abbé Grosjean. Au nom du prophète également, pas mal d'atrocités ont été commises au cours de l'Histoire.

\>>> S'il vous plait, lisez aussi, et avant tout, cette extraordinaire Lettre ouverte au monde musulman par Abdennour Bidar, un philosophe. Lisez aussi l'interview de l'écrivain algérien Boualem Sansal, et ce résumé d'une tribune d'intellectuels musulmans, dont le Danois Naser Khader.

jesuischarlie.jpg

Lire la suite...

mercredi 7 janvier 2015

Les larmes et la nausée #CharlieHebdo

Plus de 10 morts lors d'une attaque de la rédaction de Charlie Hebdo à l'arme à feu. L'horreur absolue.

jesuischarlie.jpg

Les larmes face à un tel carnage, aux morts, aux blessés. Les larmes pour la liberté de la presse attaquée, pour la liberté de critiquer, pour la laïcité, la démocratie.

charlie.jpgimages.jpg

La nausée face aux récupérations, aux conséquences sécuritaires et politiques d'un tel acte barbare. La nausée face aux idiots utiles de tous les fascismes.

lundi 5 janvier 2015

Le wifi dans les TGV, évidemment urgent

C'est un partage de cet article du 2 janvier (Le Monde: Bientôt la Wi-Fi dans les TGV ?) qui m'a fait écrire cette petite réflexion...

Personnellement je me pose la question du traitement médiatique de ces questions. Dans le même genre, la moindre annonce de la RATP pour le wifi ou la 3G dans les gares ou les tunnels provoque une avalanche de réactions. Comme si la population ultra connectée des rédactions en faisait sa priorité numéro un, alors que franchement, je suis persuadé que n'importe quelle enquête mettra cette question derrière la ponctualité, la propreté, la sécurité...

Fonctionnement-du-Wifi-dans-vos-TGV.jpg

Qu'en pensez-vous ? Quitte à dépenser 350 000 € par rame de TGV, n'y a-t-il pas une amélioration qui améliorerait encore plus le confort des passagers ? Au hasard des prises de courant partout, des espaces de rangement...

(image Zeilloc)

dimanche 4 janvier 2015

2015, année sans rime mais pas sans but

Bonne et douce année 2015 à vous toutes et tous ! Testez, bâtissez, échouez, recommencez, construisez, rencontrez, évoluez tout au long des douze prochains mois, c'est là tout ce que je vous souhaite.

voeux75013-recto.jpg

Lire la suite...

lundi 22 décembre 2014

Mes 10 billets préférés de 2014

Sans commentaire, les 10 billets que j'ai préférés écrire cette année 2014, et que je prends plaisir à relire. Si vous les avez ratés, c'est l'occasion.

Il se trouve que ce sont aussi souvent les plus partagés, comme quoi, mon public a du goût. ;-)

Lire la suite...

vendredi 19 décembre 2014

Plan vélo : nous voulons votre avis !

Cyclistas, vélocipédiens, réjouissez-vous : un plan vélo à hauteur de 100 millions d'euros entre 2015 et 2020, soit une multiplication par 4 de l'investissement pour le vélo. Ce plan vélo sera donc conséquent et comprendra des aménagements sécurisés sur les grands axes, un traitement des ponts, des places (Nation, Place d'Italie, Place des fêtes...) et des portes, une augmentation des voies 30 et les double-sens cyclables seront généralisés. Nous aurons aussi droit à plus de stationnement et notamment du stationnement sécurisé aux abords des gares.

L'objectif est ambitieux : passer de 3 % des déplacements en vélo à 15 % en 2020 !

Lire la suite...

Chiffres de fréquentation 2014

Rapidement, pour mémoire, un tweet sur les statistiques de fréquentation 2014.

Lire la suite...

mercredi 17 décembre 2014

"Les écolos sont inutiles, sauf quand on en a besoin" (dit le PS)

En mars 2015, ce sont les élections départementales. Elles risquent d'être un fiasco digne de la retraite de Russie pour la gauche au sens large, et pour le PS en particulier. Ce dernier dirige en effet plus de 60 départements et les projections lui en promettent à peine une quinzaine. Cela règlera au moins une partie du problème du cumul des mandats tant sont nombreux les présidents de Conseil général qui sont également sénateurs, ils pourront passer plus de temps dans l'hémicycle.

Lire la suite...

dimanche 30 novembre 2014

De Vaison-la-Romaine à Draguignan, le béton comme coupable

Je vous invite à visionner ce sujet du JT de France 2 de 1992. Diffusé il y a plus de 20 ans. Brice Lalonde était ministre de l'environnement (il apparait dans le reportage), François Mitterrand était à l'Élysée, les téléphones portables ressemblaient à ça. Il traite des inondations de Nîmes et de Vaison-la-Romaine, cette ville étant synonyme pour moi d'une caravane qui se heurte à un pont de pierres sur une rivière en furie.

Les raisons de ces inondations ? Les pluies diluviennes, certes, mais aussi et surtout le non respect du cycle naturel de l'eau, la construction en zone inondable et l'artificialisation des sols : parkings, zones résidentiels, zones commerciales hors des villes... Autant de raisons pointées dans un rapport défendu par Brice Lalonde, en 1992. C'était il y a plus de 20 ans et depuis, qu'a-t-on fait ? Plus de parkings, plus de zones résidentielles, plus de zones commerciales, plus de voies rapides.

vaisonlaromaine.jpg

Cette évidence du ruissellement des eaux sur un sol artificiel est tellement sortie de nos têtes que Reporterre, média écolo s'il en est, se sent obligé de le rappeler, sans doute pour la milliardième fois, sous la plume d'Hervé Kempf : Les inondations dans le Var ne sont pas une catastrophe naturelle.

Sauf que ce n’est pas la pluie diluvienne qui crée tant de dommages, mais les conditions dans lesquelles l’eau s’écoule ou est absorbée par le sol. Et comme le Var est un département où l’artificialisation des sols se poursuit à une vitesse incontrôlée, les sols y sont de plus en plus imperméables : « L’imperméabilisation de la surface des sols a de nombreuses conséquences environnementales, écrit le Commissariat général au développement durable. Elle favorise le ruissellement de l’eau le long des pentes au détriment de son infiltration, l’érosion des sols, les coulées d’eau boueuse et le risque d’inondation. »

La nature qui a tué des habitants de l'Hérault ou du Var récemment est aveugle, mais que dire des personnes qui ont signé les autorisations de toutes ces constructions qui ont conduit à de telles inondations ?

vendredi 24 octobre 2014

Le paradoxe de l'engagement militant sur le CV

C'est un billet d'un adhérent EELV dans lequel je me suis reconnu. Pas seulement parce que j'ai récemment dû chercher du travail donc mettre à jour mon CV, mais parce que j'ai déjà vécu cette situation de devoir masquer, travestir, l'engagement politique qui risquerait d'effrayer le recruteur.

Le billet : Recrutez moi, je fais de la politique!

militant.png

Lire la suite...

jeudi 23 octobre 2014

Vie d'élu : la permanence avec incendie

Réveillé à 4h33 par mon téléphone, j'ai raccroché par erreur, croyant à un réveil oublié. J'aperçois trois lettres sur l'écran : CVO, pour centre de veille opérationnelle. S'ils appellent à cette heure, c'est que c'est urgent (le dernier appel, c'était un dimanche à 23h pour m'annoncer un plan Pégase à Austerlitz...), le temps de remettre mes pensées en ordre la boîte vocale le confirme : merci de nous rappeler c'est urgent. En effet : plus de 100 pompiers, plus les policiers, sont mobilisés contre un violent incendie rue de la vistule, entre avenue d'Italie et avenue de Choisy. Élu de permanence, je dois m'y rendre pour assurer une présence de la mairie, en tandem avec un agent.

Lire la suite...

vendredi 10 octobre 2014

Abandon de l'écotaxe et "Madame le président", quand la politique me fait désespérer

Il y a des fois où vraiment on se demande ce qu'on fait là. Des fois où le néant le dispute au ridicule, le catastrophique au scandaleux. Hier, jeudi 9 octobre, nous en a donné deux exemples consternants, du côté de l'opposition et du coté du gouvernement, comme ça pas de jaloux.

Lire la suite...

lundi 29 septembre 2014

#NotreBudget : mes 5 votes

Comme tous les Parisiens, j'ai la possibilité de m'exprimer sur l'utilisation de 20 millions d'euros du budget d'investissement de la ville, c'est-à-dire de sélectionner mes 5 projets favoris parmi les 15 proposés.

Ci-dessous, je vous présente mon choix et vous explique brièvement pourquoi.

notrebudget.png

Lire la suite...

vendredi 26 septembre 2014

#MarcheClimat, l'activisme 2.0 au service de la politique

Contrepieds des conclusions du très intéressant billet d'Anne-Claire Ruel, du blog "Fais pas com' papa" : #MarcheClimat ou le digital au service de l'empowerment mondial : le politique est mort, vive l'activisme 2.0

marcheclimat.jpg

Lire la suite...

jeudi 25 septembre 2014

Daech, ce n'est pas une histoire de religions

(Billet susceptible d'être mis à jour pour apporter des précisions après commentaires.)

L'État islamique, ou plutôt soit Daech comme l'appelle le gouvernement français, soit "l'organisation État islamique" pour l'AFP (et la façon de nommer ces assassins peut avoir son importance)... l'espace médiatique est saturé par ce sujet.

Lire la suite...

lundi 22 septembre 2014

La menace n'est pas le changement climatique, mais notre hubris

Alors que le JDD publie un texte court mais percutant de Nicolas Hulot, écrit à l'occasion de la Marche pour le climat du 21 septembre 2014, je voulais partager ce texte de Marlowe Hood, qui a tenu la rubrique environnement à l'AFP Paris de 2007 à 2012. C'est long, c'est bon, c'est déprimant. C'est à lire sur l'excellent blog "Making of" de l'AFP, dont on ne peut que conseiller la lecture régulière avec insistance.

Pour la tribune de Nicolas Hulot, c'est par là : "L'humanité est au pied du mur"

Le point focus est Paris en décembre 2015, où 194 Etats doivent passer un accord global pour prendre la suite du protocole de Kyoto qui arrive à échéance. La courbe de l'irréversible croise une certaine courbe du fatalisme. A Paris, il y a la volonté des Nations unies, et de la France qui héberge cette conférence, de remettre tout le monde en mouvement, et de passer à un stade supérieur d'engagement. Mais quand 194 Etats doivent remettre à plat leurs priorités économiques et acter une sortie de l'économie carbonée, c'est très compliqué... Plutôt que de s'en effrayer, il faut s'en responsabiliser. La semaine prochaine à New York, Ban Ki-moon donne l'occasion que les discussions puissent commencer et que les gouvernements posent déjà sur la table un certain nombre de propositions concrètes. Comment finance-t-on à la fois l'adaptation au changement climatique pour les pays du Sud, et la transition énergétique? Paris 2015, ce sera l'aboutissement. Paris 2015, c'est le grand rendez-vous pour l'humanité. L'humanité va décider de son avenir à Paris.

Le reste peut n'apparaître que comme futilité et les oppositions aux changements nécessaires comme des irresponsables.

mercredi 10 septembre 2014

Ces cathos gênés par l'abbé Grosjean et qui lui répondent

On avait beau savoir qu'ils existaient, on finissait par en douter. Certains catholiques ont tellement hurlé leur haine de l'homosexuel puis par extension de la liberté sexuelle et de l'égalité femme/homme, qu'on pouvait penser que le courant de pensée des "cathos de gauche", ou plus généralement des chrétiens de gauche, avait sombré corps et biens sous des piles de sweats capuche rose et bleus.

lmpt-enfants-pleurent.jpg

Lire la suite...

mercredi 3 septembre 2014

Vers un débat politique toujours moins apaisé

(Trop long pour Twitter, billet rapide.)

Nous vivons actuellement une jonction entre le PS et l'UMP sur les programmes économiques, voire sociaux. Après les discours de Valls devant le Medef, les positions de Macron sur le droit du travail (même si on n'est pas sûr) et les déclarations de Rebsamen sur le contrôle des chômeurs (sans stigmatisation, naturellement), que peut dire l'UMP pour se démarquer du PS ?

puteaux-cartables.jpg

C'est bien simple, la droite, l'UMP, ne peut plus faire la différence que sur le "sociétal", c'est-à-dire le mariage pour tous, les droits des femmes, le "djendeur", dans une course à l’échalote sans fin avec le Front national.

A l'image de la communication du Parti républicain aux États-Unis, où Démocrates et "Grand Old Party" partagent quasiment 100 % du programme économique, attendons-nous à une hystérisation toujours plus croissante et crispante du débat sur les sujets de valeurs. A tel point que nous finirons peut-être par regretter le côté bon enfant de Christine Boutin et La Manif pour tous... Les cadenassages d'écoles dans une quinzaine de communes aujourd'hui, premier mercredi de l'année scolaire, nous donne une idée de l'absence totale de vergogne d'une partie de la classe politique (si on avait encore des doutes).

La volte-face de l'UMP, désormais contre l'enseignement de l'égalité filles-garçons dans les classes, après avoir proposé quasiment la même chose que les ABCD de l'égalité, montre bien une volonté, consciente ou non, de se démarquer sur ces sujets.

- page 1 de 24